Profil

Voici quelques éléments de ma biographie et de ma personnalité.

Femme dynamique, entrepreneuse, infatigable, généreuse et pleine d’empathie … quelques mots qui me résument.

Je suis née en Colombie, sur la côte pacifique, dans le département du Chocó, où j’ai passé les quelques premières années de ma vie.

À l’âge de 12 ans, je suis partie à Cali et j’ai volé de mes propres ailes. J’ai travaillé pour pouvoir payer mes études, que j’ai menées jusqu’à l’obtention du baccalauréat, suivie de deux ans d’université. J’étais déjà une battante …

C’est en 1981 que j’ai connu mon mari, un mathématicien suisse qui travaillait alors à l’université publique locale de grande renommée, appelée Universidad del Valle.

Nous nous sommes mariés puis nous sommes venus en Suisse en 1982. Nous avons deux enfants, tous deux professionnels.

Après 4 ans passés comme femme au foyer, pendant lesquelles j’ai appris la langue française, j’ai entrepris de travailler dans le milieu hospitalier, d’abord comme aide soignante dans un home pour personnes âgées, où j’ai obtenu mon certificat d’aide hospitalière qualifiée en emploi, puis comme telle aux hôpitaux universitaires de Genève.

Un accident professionnel m’a obligée à me recycler et j’ai obtenu mon diplôme de secrétaire médicale, métier que je n’ai que très peu exercé.

Mon esprit d’indépendance m’a conduite à ouvrir une entreprise d’import-export de produits latino-américains. Ceci a débouché sur un projet tout-à-fait original et nouveau à l’époque à Genève : une épicerie de produits locaux et latino-américains assortie d’un restaurant de cuisine colombienne. Son nom : « Le Paradis de Tina« . Toutes les cultures s’y sont côtoyées pendant 10 ans. Mon rôle y a aussi été celui d’une assistante sociale et d’une psychologue – sans le diplôme, mais toujours à l’écoute – pleine de compréhension et d’amour, tant pour ceux qui venaient d’ailleurs que pour ceux qui étaient de souche suisse.

En parallèle à cette activité en tant qu’indépendante, j’ai commencé à développer ma vie spirituelle, remettant à jour le don particulier qui m’avait été donné déjà à mon enfance, mais que j’avais dû cacher.

Ma trajectoire a commencé par une première formation avec Jean-Dominique Michel – que je remercie beaucoup – à Genève. Celle-ci fut suivie de deux stages de formation aux Philippines auprès du célèbre guérisseur, le Révérend Alex Orbito, qui furent une expérience profondément spirituelle et enrichissante. Je suis fière de pouvoir écrire que celui-ci, lors de son dernier passage à Genève, a dit de moi : « Elle est une véritable guérisseuse, la Colombiana », comme il aimait m’appeler. Le révérend Alex est décédé en 2020.

Pendant de nombreuses années, j’ai prodigué des soins holistiques gratuitement dans le cadre de l’association « Kanaloa », qui a été remplacée par la suite par le groupement « Soins énergétiques de Genève ».

Une formation intensive de Reiki Consciousness auprès de Olivier Hornsperger à Genève m’a permis de parcourir les quatre niveaux pour devenir Maître Reiki.

Des formations subséquentes en Suisse avec les Canadiens Brian Robertson et Simon James ainsi qu’en France avec Fil de Vie ont fait de moi une guérisseuse accomplie.

J’ai enchaîné avec une formation en Anatomie, Physiologie et Pathologie à l’ESSR, suivie d’une formation en Réflexologie générale sous la direction de Elske Miles, réflexologue de renom.

Début 2019, j’ai obtenu l’agrégation pour le Reiki et la Réflexologie auprès de l’ASCA.

En dehors de mon activité de thérapeute, je me dédie à la peinture. L’envie de peindre m’est venue lors d’un de mes séjours aux Philippines. Je vous renvoie à la page « Peinture » pour en savoir plus sur cette activité.

Pendant une dizaine d’années, j’ai oeuvré dans l’humanitaire dans le cadre de l’association Terre Oubliée, que j’avais fondée moi-même et dont j’étais la présidente, qui venait en aide aux enfants et vieillards défavorisés d’un petit village dans le Chocó, mon département natal en Colombie.

Facebook
YouTube
Instagram